Trader Débuta

Groupe Privé d’investisseurs, ayant pour objectif l'apprentissage et le perfectionnement des instruments financiers productifs

"Le Chemin vers la réussite passe par l'apprentissage continu de nouvelles connaissances"

Napoleon Hill

Secteurs

Finances personnelles

Apprentissage de la gestion de ses finances personnelles, car, il n'est pas envisageable vouloir investir si l'on n'a pas la capacité de maîtriser ses revenus et dépenses.

Bourse

Apprentissage des bases de l'analyse technique et fondamentale, applicables dans le marché des actions, des devises (Forex) ou des cryptomonnaies. Investissement à risque, qui n'est envisageable qu'après avoir acquis les compétences nécessaires.

Placement à long terme

Les gains acquis via les investissements boursiers seront réinjectés dans des placements de "consolidations" à risque modéré : Immobilier, Entreprise, Fonds d'investissement, etc.

%
D'après l'Autorité des Marchés Financiers, 90% des investisseurs sont perdant. Cause principale : Le manque de connaissance !
%
3 conditions pour faire partie des 10% de Gagnants :

L' APPRENTISSAGE

Apprendre et appliquer les principes d'enrichissements

LE MASTERMIND

Intégrer un Groupe partageant les mêmes motivations

LES BONNES HABITUDES

Savoir gérer son nouveau patrimoine d'une main de maître

Yoga trader

COMMENT APPRENDRE ? Les 4 phases d'apprentissage de Maslow

L'incompétence inconsciente

Je ne sais pas que je ne sais pas

L'incompétence consciente

Je sais que je ne sais pas

La compétence consciente

Je sais que je sais

La compétence inconsciente

Je ne sais pas que je sais

Apprendre le Trading en 5 étapes

Apprendre le langage
Etape 1 20%
Apprendre les fondamentaux
Etape 2 30%
Apprendre les stratégies
Etape 3 40%
Apprendre dans un Compte de Démo
Etape 4 50%
Apprendre de ses Erreurs
Etape 5 100%
Liberté trader debutant

FAQ

Comment trader en ligne?
À une époque pas si lointaine, pour passer des ordres en bourse, le meilleur moyen était de contacter un brocker par téléphone et lui donner les instructions.

Il fallait être judicieux et sûr de soi, car ce service coûtait cher pour un particulier moyen.
Aujourd’hui encore, les banques nous donnent la possibilité de faire des trades via un coup de fil.

L’ère d’Internet nous offre des possibilités formidables. Nous pouvons passer des ordres en quelques clics seulement. Et ceci, pour des prix tout à fait raisonnables.

Cela nous permet d’investir peu de fonds pour mettre le pied à l’étrier des marchés boursiers.
En effet, la facilité d’accès a fortement augmenté la demande, et par conséquent, les coûts des opérations sont largement abordables.

Tant mieux, car nous n’avons pas tous la chance d’avoir 15 années d’économie derrière nous pour investir.

Pire encore : après tant d’effort à mettre de côté, il est d’autant plus difficile d’accepter de prendre le risque de perdre son argent.

Ceci dit, investir en ligne a un avantage et un inconvénient :

Avantage : c’est très facile d’investir

Inconvénient : c’est trop facile d’investir…

L’erreur de débutant (que j’ai faite il y a quelques années), c’est d’ouvrir un compte en ligne, et de se jeter à « bras le corps » dans les marchés financiers, en ne comptant que sur ses pressentiments.
Par exemple :
— « Ah cette entreprise, le PDG vient de changer, je suis sûr qu’il va redresser la barre ».
Et bim ! Le cours baisse…
— « Cette société vient de présenter un concept qui n’intéressera personne… je revends mes parts ».
Et boum ! Le cours monte…

Résultat : perte importante des gains investis.

C’est dommage, car trader en ligne nous donne un avantage MAJEUR : La possibilité d’ouvrir un compte de démo.

En tant que débutant, c’est primordial :
— Cela permet de se familiariser avec les outils du broker
— De s’habituer à faire des analyses techniques
— De tester ce qui marche, et ce qui ne marche pas.

Sans compter le fait que l’on n’investit pas d’argent réel. Mais malheureusement, l’aspect psychologique n’est pas le même.

Pour ceci, j’ai une petite astuce de mon mentor :

Pour commencer, nous pouvons investir des très petites sommes.
Il faut que l’investissement soit « négligeable » pour vous.
Par exemple, après avoir passé 1 mois en démo, il est possible d’investir 50 € ou 100 €, et de ne faire des ordres que de quelques centimes.

Cela permet de mettre un « petit » pied dans le bain, et de sentir la manière dont ses émotions peuvent prendre le dessus.

(Vous pouvez cliquer ici pour télécharger votre guide pour bien débuter dans le Trading)

En résumé, si vous souhaitez trader en ligne, il faut procéder par étape :

— Choisir un brocker
— Créer un compte démo
— Apprendre et tester les analyses techniques
— S’entrainer régulièrement

C’est le nerf de la guerre lorsque l’on souhaite devenir trader pour compte propre : Quel revenu peut-on dégager de cette activité ? Et d’ailleurs, salaire trader, ça veut dire quoi ?
Car nous avons tous entendu parler de traider capable de gagner des centaines de milliers d’euros en l’espace de quelques heures.
Mais aussi, nous avons un proche qui possède des comptes boursiers, qui fait des opérations par-ci par-là, mais est incapable de se dégager des revenus réguliers. Tout au plus, ceci lui sert à faire des économies dans le but de prévoir une retraite plus confortable, ou de se faire plaisir plus tard.
Seulement, si vous suivez le blog, notre but est de dégager un revenu plus ou moins régulier, et suffisant pour pouvoir en vivre.

Salaire Trader : Que Pourrais -ton espérer avoir ?

Alors, que peut-on espérer dégager après avoir suivi une formation de trader ?
En fait, la question est mal posée. Car, certains traider pour compte propre peuvent dégager 10 à 15000 € de revenus mensuels, et d’autres, pas plus de 1500 €.
Pourquoi ?
L’une des réponses possibles est la suivante :
Cela dépend du capital, et du plan de trading vis-à-vis du risque défini.
De plus, il est plus évident de parler en terme de point journalier à atteindre.
J’ai écouté plusieurs coachs sur ce sujet, et chacun y va de son point de vu. Mais globalement, ils affirment qu’il est prudent de viser entre 6 % et 10 % de son capital par mois. Ce qui revient à attendre 0.5 % par jours d’ouverture des marchés.

Si l’on en croit cela, avec un capital de 15.000 €, vous pourriez dégager un revenu brut de 1500 €, avec 30.000 €, 3000 €, etc.

Par jour, pour 15.000 €, cela revient à faire un gain quotidien d’environ 75 €.

Ceci, en utilisant uniquement le capital propre. Car en utilisant les effets de levier, il est possible de multiplier ses gains. Mais cela augmente aussi les risques de pertes, évidemment (vous aurez plus d’explications sur ce point en téléchargeant gratuitement mon livre).

Vous savez maintenant à quoi vous attendre, et l’importance du capital de départ par rapport au salaire que vous pouvez dégager .

Que faire maintenant ?

À vos calculatrices 😉

  • Définissez ce que vous souhaitez comme salaire trader.
  • Essayer d’estimer le capital de départ que vous pouvez réunir.
  • Ensuite, vous pourrez faire une moyenne sur le temps qu’il vous faudra pour atteindre le revenue que vous souhaitez.

C’est un point crucial dans votre future vie de Trader : bien choisir votre courtier en bourse.
Le courtier est l’intermédiaire entre vous et le marché boursier. Cela peut être votre banque, ou une société spécialisée.
Ce choix doit faire l’objet d’une attention particulière, et ceci pour plusieurs raisons :

Vous Confiez Votre Argent Au Courtier En Bourse

Premièrement, parce que vous lui confiez votre argent.
En ouvrant un compte de trading, vous placez au sein de son établissement une certaine somme d’argent dans le but d’avoir un portefeuille immédiatement disponible pour vos opérations boursières.
En temps normal, j’imagine que vous ne confierez pas votre argent à n’importe qui non ?
Pour votre courtier, c’est la même chose. Car, malheureusement, un certain nombre de courtiers ont fait l’objet d’abus, ou d’arnaques qui ont été avérés.
Par conséquent, soyez certains que le courtier que vous allez choisir n’a pas été listé par les autorités en vigueur, ou ne jouisse pas d’une très mauvaise réputation.

Vérifiez Les Recours

Deuxièmement, tentez de vérifier quels sont les possibles recours en cas de litige.
Vérifier la domiciliation du courtier sur son site Internet, et aussi sur le web (Wikipédia par exemple).
Parfois, il est très difficile de connaître l’adresse postale du courtier que vous choisissez. Déjà, ce n’est pas très bon signe.
Ensuite, lorsque vous avez obtenu l’information, vous sera-t-il possible d’attaquer en justice cette société, au besoin ?

Certaines sociétés font leurs chiffres d’affaires sur les pertes de leurs clients… ils ont donc tout intérêt à ce que vous ne revoyiez jamais votre investissement.
Vérifiez sur le site de l’AMF (Autorité des Marchés Financier) si le courtier que vous choisissez n’est pas dans la Blacklist.

Un gros problème est que certains pays sont très laxistes concernant l’obtention des droits d’exercer, et ceci, même dans la zone euro. Par conséquent, des courtiers peu recommandables peuvent agir en toute légalité.
De plus, il s’avère que des courtiers ayant fait l’objet d’abus divers ne sont pas (encore?) dans la liste noire de l’AMF.

Par conséquent, prenez quand même ces précautions :

  •  N’investissez jamais, jamais, jamais l’intégralité de vos économies !
  • Lorsque vous débutez, investissez uniquement des petites sommes, le temps de comprendre les rouages du système.
  • Vérifiez s’il est facile de faire un retrait des fonds. Si les procédures sont trop lourdes, changez de courtier.
  • Si votre courtier vous « harcèle » par téléphone pour placer des sommes plus importantes, tout cela en vous promettant une rentabilité peu crédible, fuyez!
  • Si votre courtier vous propose de faire des opérations à votre place, méfiez-vous… beaucoup…
  • Si votre courtier vous propose une formation « express », et vous promet que vous serez rentable en un temps record, méfiez-vous aussi
  • Dans la mesure du possible, prenez le même courtier que l’un de vos proches ayant plusieurs années d’expérience.

En suivant ces quelques conseils, cela devrait vous prémunir de quelques mauvaises surprises.

Rappelez-vous que le Forex n’est pas un placement, mais de la spéculation qu’il est possible de maîtriser qu’après s’être correctement formé. N’oubliez jamais que devenir Trader, ça s’apprend.

Voici l’une des questions les plus récurrentes que l’on me pose:  combien investir dans le trading  lorsqu’on est débutant?

Pas évidente comme question, tant les points de vue sont divergents selon les professeurs et formateurs.

Ne serait-ce que sur le net, vous pourrez voir 10 articles ou vidéos différents, et vous aurez 10 points de vue distinct…

Malgré tout, je vais tenter de vous donner mon opinion.

Que faut-il prendre en compte avant d’investir dans le trading ?

D’abord, il faut faire un bilan de son budget disponible pour cette discipline.

Chose très importante:  ce budget ne doit, en aucun cas, être une somme d’argent qui vous mettra dans une situation dangereuse si vous êtes amenés à perdre l’intégralité de vos fonds.

En effet, si vous débutez en trading, il faut aussi penser à la possibilité que vous abandonnerez pour diverses raisons ( peut être vous n’aimerez pas cette discipline, que la pression vous sera difficile à supporter, ou que vous n’êtes finalement pas prêt à passer du temps à l’apprentissage…).

Oui, spéculer n’est pas fait pour tout le monde, mais paradoxalement, le meilleur moyen de  le savoir, c’est d’essayer…

Revenons à notre sujet: pour investir dans le trading, il faut prendre en compte le coût total de la formation que vous avez choisi (ça peut aller de 0€ à 15000€… je reviendrais sur ce sujet dans un autre article) ainsi que le budget avec lequel vous souhaitez débuter.

Le Choix Du Broker

Les critères du broker sont aussi à prendre en compte : quelle somme minimum va-t-il accepter pour ouvrir un compte? Là aussi, cela dépend de la qualité du courtier. Certains accepteront 10€, d’autres demanderont 10.000€ minimum.

Certains courtiers sont même prêts à vous offrir un petit budget en réel pour commencer rapidement… Bien évidemment, il vaut mieux s’en méfier.

Il faut savoir que, en règle générale, moins le dépôt est élevé, plus les frais sont élevés… Logique, le broker veut aussi sa part du gâteau.

En gros, voilà pour les informations à savoir.

Pour être concret, le budget minimum à investir est le suivant :

  • 0€ pour une formation gratuite
  • 10€ pour le premier dépôt.

Évidemment, avec cette solution, attendez-vous à essuyer de nombreuses pertes, le temps que votre apprentissage soit terminé, en faisant des erreurs que vous ne pourrez éviter sans formateur.

Par conséquent, il vaut mieux choisir des solutions intermédiaires  (environ 500€ à 1000€ pour la formation, et entre 500€ et 1000€ de dépôt) , ou “haut de gamme” (environ 10.000€ pour la formation, et entre 5000€ et 10.000€ de dépôt)

À vous de voir avec votre budget et votre implication.

L’accès au groupe est exclusivement réservé à ses membres.

Les nouvelles inscriptions ne sont possibles que par cooptation.

Pour cela, rapprochez-vous de la personne qui vous a fait connaitre cette page.
Si vous ne connaissez pas de membre actif du groupe, vous pourrez remplir un formulaire afin de déposer votre candidature. Vous serez par la suite contacté au vu d’un entretien de motivation.

Copyright www.trader-debutant.com – tous droits réservés

Mentions légales